About: Ferruccio Busoni   Goto Sponge  NotDistinct  Permalink

An Entity of Type : ecrm:E21_Person, within Data Space : data.doremus.org associated with source document(s)

AttributesValues
type
label
  • Ferruccio Busoni
  • Buson
comment
  • Compositeur italien naturalisé allemand né le 1er avril 1866 à Empoli, près de Florence, mort le 27 juillet 1924 à Berlin. Busoni était le fils de deux musiciens professionnels : sa mère était une pianiste italo-allemande et son père un clarinettiste italien. Durant l'enfance de Ferruccio à Trieste, ils furent régulièrement amenés à se produire lors de tournées. Busoni était un enfant prodige. Il donna son premier concert public accompagné de ses parents à l'âge de sept ans. Quelques années plus tard, il interpréta certaines de ses propres compositions à Vienne où il eut l'occasion d'entendre Franz Liszt jouer et de rencontrer outre ce dernier, Johannes Brahms et Anton Rubinstein. Après une brève période d'études à Graz il partit en 1886 pour Leipzig. Il obtint ensuite plusieurs postes d'enseignement, le premier en 1888 à Helsinki où il fit la connaissance de sa future femme, Gerda Sjöstrand. En 1890, il enseigna à Moscou et de 1891 à 1894 aux États-Unis où il se produisit également comme pianiste virtuose. En 1894 il s'installa à Berlin où il donna des concerts à la fois comme pianiste et comme chef d'orchestre. Il se distingua particulièrement en tant que promoteur de la musique contemporaine et poursuivit par ailleurs son travail d'enseignement en donnant un grand nombre de cours magistraux à Weimar, Vienne et Bâle. Parmi ses nombreux élèves, il faut remarquer Claudio Arrau et Egon Petri. Pendant la Première Guerre mondiale, Busoni vécut à Bologne où il assura la direction du conservatoire et ensuite à Zurich. Il refusa de se produire dans un quelconque pays belligérant. Il retourna à Berlin en 1920 où il enseigna la composition. Plusieurs de ses étudiants en composition devinrent célèbres par la suite, entre autres Kurt Weill, Edgar Varèse et Stefan Wolpe. Busoni s'est éteint à l'âge de 58 ans à Berlin emporté par une maladie des reins. Il est enterré au Städtischen Friedhof III, Berlin-Schöneberg, Stubenrauchstraße 43-45. Une plaque commémorative lui est dédiée et se trouve sur la façade de sa dernière résidence à Berlin-Schöneberg, Viktoria-Luise-Platz 11. Il a laissé quelques enregistrements remarquables ainsi qu'une série de rouleaux pour piano mécanique. Dans les années 1980, il y eut un regain d'intérêt pour ses compositions. La musique de Busoni La musique de Busoni est d'une complexité typiquement contrapuntique, autrement dit elle est faite de plusieurs lignes mélodiques entremêlées. Bien que sa musique ne soit jamais tout à fait atonale dans le sens schönbergien du terme, ses oeuvres tardives se distinguent souvent par une tonalité indéterminée, comme celles du dernier Franz Liszt. Dans les notes de programme pour sa Sonatina seconda de 1912, Busoni décrit sa pièce comme étant "senza tonalità" (sans tonalité). Johann Sebastian Bach et Franz Liszt sont régulièrement cités comme ayant eu une influence décisive sur le compositeur italien, bien que sa musique contienne des éléments de néoclassicisme, et inclut des mélodies ressemblant à celles de Mozart. Il a écrit de nombreuses pièces pour piano. Certaines des idées développées par Busoni dans ses oeuvres de maturité peuvent être abordées dans son manifeste de 1907, Esquisse d'une nouvelle esthétique de la musique, un ouvrage controversé à l'époque de sa publication. Busoni y discute des domaines peu explorés comme la musique électro-acoustique et la musique microtonale (des techniques qu'il n'utilisa jamais lui-même), mais il y affirme également que la musique doit distiller l'essence de la musique du passé pour prétendre amener quelque chose de nouveau. De nombreuses oeuvres de Busoni sont basées sur la musique du passé, en particulier celle de Johann Sebastian Bach. Il a arrangé plusieurs œuvres de Bach pour piano, entre autres sa Toccata et Fugue en ré mineur (écrite à l'origine pour orgue) ainsi que la chaconne de la partita en ré mineur pour violon. Certains le considèrent dès lors comme étant à l'origine du néoclassicisme en musique.
  • Nouveau Terme
sameAs
prov:wasDerivedFrom
schema:birthDate
prov:wasAttributedTo
P100 died in
prov:wasGeneratedBy
schema:deathDate
P98 was born
foaf:name
  • Ferruccio Busoni
  • Buson
foaf:gender
  • male
dc:identifier
  • 20078361
  • 305671
  • 13892013
foaf:firstName
  • Ferruccio
P131 is identified by
  • Busoni, Ferruccio (1866-1924)
P3 has note
  • Compositeur italien naturalisé allemand né le 1er avril 1866 à Empoli, près de Florence, mort le 27 juillet 1924 à Berlin. Busoni était le fils de deux musiciens professionnels : sa mère était une pianiste italo-allemande et son père un clarinettiste italien. Durant l'enfance de Ferruccio à Trieste, ils furent régulièrement amenés à se produire lors de tournées. Busoni était un enfant prodige. Il donna son premier concert public accompagné de ses parents à l'âge de sept ans. Quelques années plus tard, il interpréta certaines de ses propres compositions à Vienne où il eut l'occasion d'entendre Franz Liszt jouer et de rencontrer outre ce dernier, Johannes Brahms et Anton Rubinstein. Après une brève période d'études à Graz il partit en 1886 pour Leipzig. Il obtint ensuite plusieurs postes d'enseignement, le premier en 1888 à Helsinki où il fit la connaissance de sa future femme, Gerda Sjöstrand. En 1890, il enseigna à Moscou et de 1891 à 1894 aux États-Unis où il se produisit également comme pianiste virtuose. En 1894 il s'installa à Berlin où il donna des concerts à la fois comme pianiste et comme chef d'orchestre. Il se distingua particulièrement en tant que promoteur de la musique contemporaine et poursuivit par ailleurs son travail d'enseignement en donnant un grand nombre de cours magistraux à Weimar, Vienne et Bâle. Parmi ses nombreux élèves, il faut remarquer Claudio Arrau et Egon Petri. Pendant la Première Guerre mondiale, Busoni vécut à Bologne où il assura la direction du conservatoire et ensuite à Zurich. Il refusa de se produire dans un quelconque pays belligérant. Il retourna à Berlin en 1920 où il enseigna la composition. Plusieurs de ses étudiants en composition devinrent célèbres par la suite, entre autres Kurt Weill, Edgar Varèse et Stefan Wolpe. Busoni s'est éteint à l'âge de 58 ans à Berlin emporté par une maladie des reins. Il est enterré au Städtischen Friedhof III, Berlin-Schöneberg, Stubenrauchstraße 43-45. Une plaque commémorative lui est dédiée et se trouve sur la façade de sa dernière résidence à Berlin-Schöneberg, Viktoria-Luise-Platz 11. Il a laissé quelques enregistrements remarquables ainsi qu'une série de rouleaux pour piano mécanique. Dans les années 1980, il y eut un regain d'intérêt pour ses compositions. La musique de Busoni La musique de Busoni est d'une complexité typiquement contrapuntique, autrement dit elle est faite de plusieurs lignes mélodiques entremêlées. Bien que sa musique ne soit jamais tout à fait atonale dans le sens schönbergien du terme, ses oeuvres tardives se distinguent souvent par une tonalité indéterminée, comme celles du dernier Franz Liszt. Dans les notes de programme pour sa Sonatina seconda de 1912, Busoni décrit sa pièce comme étant "senza tonalità" (sans tonalité). Johann Sebastian Bach et Franz Liszt sont régulièrement cités comme ayant eu une influence décisive sur le compositeur italien, bien que sa musique contienne des éléments de néoclassicisme, et inclut des mélodies ressemblant à celles de Mozart. Il a écrit de nombreuses pièces pour piano. Certaines des idées développées par Busoni dans ses oeuvres de maturité peuvent être abordées dans son manifeste de 1907, Esquisse d'une nouvelle esthétique de la musique, un ouvrage controversé à l'époque de sa publication. Busoni y discute des domaines peu explorés comme la musique électro-acoustique et la musique microtonale (des techniques qu'il n'utilisa jamais lui-même), mais il y affirme également que la musique doit distiller l'essence de la musique du passé pour prétendre amener quelque chose de nouveau. De nombreuses oeuvres de Busoni sont basées sur la musique du passé, en particulier celle de Johann Sebastian Bach. Il a arrangé plusieurs œuvres de Bach pour piano, entre autres sa Toccata et Fugue en ré mineur (écrite à l'origine pour orgue) ainsi que la chaconne de la partita en ré mineur pour violon. Certains le considèrent dès lors comme étant à l'origine du néoclassicisme en musique.
  • Nouveau Terme
schema:birthPlace
schema:deathPlace
foaf:surname
  • Busoni
is P14 carried out by of
Faceted Search & Find service v1.13.91 as of Apr 05 2017


Alternative Linked Data Documents: ODE     Content Formats:       RDF       ODATA       Microdata      About   
This material is Open Knowledge   W3C Semantic Web Technology [RDF Data]
OpenLink Virtuoso version 07.20.3217 as of Apr 5 2017, on Linux (x86_64-unknown-linux-gnu), Single-Server Edition (62 GB total memory)
Data on this page belongs to its respective rights holders.
Virtuoso Faceted Browser Copyright © 2009-2019 OpenLink Software