About: Jean Sibelius   Goto Sponge  NotDistinct  Permalink

An Entity of Type : ecrm:E21_Person, within Data Space : data.doremus.org associated with source document(s)

Jean Sibelius (/sɪˈbeɪliəs, -ˈbeɪljəs/; ), born Johan Julius Christian Sibelius (8 December 1865 – 20 September 1957), was a Finnish composer and violinist of the late Romantic and early-modern periods. He is widely recognized as his country's greatest composer and, through his music, is often credited with having helped Finland to develop a national identity during its struggle for independence from Russia.

AttributesValues
type
label
  • Jean Sibelius
comment
  • Insieme a quelle di Elias Lönnrot e Johan Ludvig Runeberg, la sua figura è il simbolo musicale dell'identità nazionale finlandese. In Finlandia è conosciuto anche con il nome di Janne Sibelius. Jean Sibelius nacque nel 1865 a Hämeenlinna nel Granducato di Finlandia, sotto il dominio russo. La sua famiglia, per metà svedese, decise consapevolmente di mandare Jean in un'importante scuola di lingua finlandese. Ciò deve vedersi come parte della più ampia crescita del movimento dei fennomani, un'espressione del nazionalismo romantico che sarebbe diventata una parte cruciale della produzione artistica e delle idee politiche di Sibelius.
  • Jean Sibelius (/sɪˈbeɪliəs, -ˈbeɪljəs/; ), born Johan Julius Christian Sibelius (8 December 1865 – 20 September 1957), was a Finnish composer and violinist of the late Romantic and early-modern periods. He is widely recognized as his country's greatest composer and, through his music, is often credited with having helped Finland to develop a national identity during its struggle for independence from Russia.
  • Jean Sibelius (Acerca de este sonido en sueco), nacido Johan Julius Christian Sibelius (8 de diciembre de 1865-20 de septiembre de 1957), fue un compositor y violinista finlandés de finales del Romanticismo y comienzos del Modernismo. Es ampliamente reconocido como el mejor compositor de su país y, a través de su música, a menudo se le atribuye haber ayudado a Finlandia a desarrollar una identidad nacional durante su lucha por la independencia de Rusia.
  • Jean Sibelius (geboren als Johan Julius Christian Sibelius Hämeenlinna, 8 december 1865 — , Järvenpää bij Helsinki, 20 september 1957) was een Fins componist, muziekpedagoog en dirigent. Hij is Finlands bekendste componist. Jean Sibelius werd in 1865 geboren in een Fins-Zweedse familie. Sibelius verklaarde de stijl van zijn latere werk door te stellen dat andere componisten zich bezighielden met het produceren van cocktails waar hij het publiek puur koud water aanbood.
  • Jean Sibelius (né Johan Julius Christian Sibelius), né le 8 décembre 1865 à Tavastehus, dans le grand-duché de Finlande et mort le 20 septembre 1957 à Järvenpää, près d'Helsinki, est un compositeur finlandais de musique classique. Il est, avec Johan Ludvig Runeberg, l'un des Finlandais qui symbolisent le mieux la naissance de l'identité nationale finlandaise.
  • Jean Sibelius (ur. 8 grudnia 1865 jako Johan Julius Christian Sibelius w Hämeenlinna, zm. 20 września 1957 w Järvenpää) – fiński kompozytor, wolnomularz. Uważany jest za twórcę narodowego stylu w muzyce fińskiej.
  • Johan Julius Christian („Jean“) Sibelius (* 8. Dezember 1865 in Hämeenlinna; † 20. September 1957 in Järvenpää bei Helsinki; auch genannt Janne Sibelius) war ein finnischer Komponist am Übergang von der Spätromantik zur Moderne.
  • Johan Julius Christian Sibelius, conhecido como Jean Sibelius (Hämeenlinna, 8 de dezembro de 1865 — Järvenpää, 20 de setembro de 1957), foi um compositor finlandês de música erudita, e um dos mais populares compositores do fim do século XIX e início do XX. Sua música também teve importante papel na formação da identidade nacional finlandesa.
  • Йо́хан Ю́лиус Христиа́н Сибе́лиус (швед. Johan Julius Christian Sibelius), более известный как Ян Сибелиус (Jean Sibelius; 8 декабря 1865, Хямеэнлинна, Великое княжество Финляндское, Российская Империя — 20 сентября 1957, Ярвенпяя, Финляндия) — финский композитор шведского происхождения.
  • جان سيبيليوس (Jean Sibelius؛ هامينلينا، 8 ديسمبر 1865 - يارفنبا، 20 سبتمبر 1957) موسيقي فنلندي من الفترة الرومانسية ، لعبت موسيقاه دوراً هاماً في تشكيل الهوية الوطنية الفنلندية. وصفت قيادته للأوركسترا بأنها "أعجوبة".
  • ジャン・シベリウス(Jean Sibelius Sv-Jean_Sibelius.ogg 発音、1865年12月8日 - 1957年9月20日)は、フィンランドの作曲家である。スウェーデン系であり、出生時の洗礼名はヨハン・ユリウス・クリスチャン (Johan Julius Christian)。名前は「ヤン」と表記されることもあるが、フランス語固有の綴りの名前であるため「ジャン」とする。家族からはヤンネ (Janne) と呼ばれていたが、貿易商であった叔父がフランス語風に自称したジャンという名前を、学生時代に譲り受けている。 青年期にはヴァイオリニストを目指したが、後に作曲に専念した。主要作品は、7曲の交響曲、多数の音詩及び交響詩、ヴァイオリン協奏曲などの他、劇音楽・歌曲・ピアノ曲等多岐に及ぶ。 歌曲にはフィンランドの詩人で、スウェーデン語で詩を発表しているユーハン・ルードヴィーグ・ルーネベリの詩を用いているものが多い。
  • 尚·西貝流士(芬兰语:Jean Sibelius,1865年12月8日-1957年9月20日),出生名約翰·朱利葉斯·克里斯蒂安·西貝流士(芬兰语:Johan Julius Christian Sibelius,芬蘭作曲家,民族主義音樂和浪漫主義音樂晚期重要代表。
  • Jean Sibelius, né le 8 décembre 1865 à Hämeenlinna et mort le 20 septembre 1957 à Järvenpää, près de Helsinki, est un compositeur finlandais de musique classique. Il est, avec Johan Ludvig Runeberg, l'un des Finlandais qui symbolisent le mieux la naissance de l'identité nationale finlandaise, bien qu'il soit suédophone (comme d'ailleurs Runeberg). Johan Christian Julius Sibelius (Janne pour ses amis et Jean, en français, pour son activité musicale) naquit à Hämeenlinna (Tavastehus en suédois) au nord d'Helsinki, dans une famille parlant le suédois, et fit ses études dans une école de langue finnoise. Étudiant en droit, il interrompit ses études avant de les terminer. Il étudia ensuite le violon et la composition au conservatoire d'Helsinki, à Berlin et à Vienne, avec Wegellus (Helsinki), Becker (Berlin) et Karl Goldmark (Vienne) notamment. Il échoua à devenir violoniste dans le Philharmonique de Vienne et de retour à Helsinki en 1892, il y enseigna la théorie musicale. Entre 1900 et 1929, encouragé par ses pairs, et malgré de longues périodes de dépression, il se consacra presque exclusivement à la composition. Dans les années trente, il cessa assez brutalement de composer, notamment en raison du succès du dodécaphonisme et de la musique sérielle, mais aussi vraisemblablement de l'achèvement de sa propre esthétique dans la Septième symphonie et dans Tapiola. Devenu alcoolique, il mourut en 1957 à l'âge de quatre-vingt-onze ans. Outre son Concerto pour violon, qui reste la plus jouée de ses oeuvres, Sibelius est surtout connu pour les sept Symphonies dont il est l'auteur (il en détruisit une huitième). Il composa par ailleurs de nombreux poèmes symphoniques très représentatifs de son style, inspirés par des scènes du Kalevala, épopée nationale finnoise constituée de plusieurs corps de récits. Mais Sibelius, dont on exagère souvent le nationalisme et l'enracinement dans la tradition musicale finlandaise, fut au contraire attentif aux révolutions musicales qui marquèrent l'Europe de son temps, et même si son style demeure profondément original, on peut y entendre l'écho des oeuvres de Wagner, de Debussy ou de Bartók. Ce compositeur, à qui Lucien Rebatet reprochait d'incarner « le plus ennuyeux des musiciens sérieux », et à qui René Leibowitz avait consacré un essai intitulé: "Sibelius, le plus mauvais compositeur du monde", est aujourd'hui considéré comme l'un des plus grands symphonistes du début du XXe siècle. Son langage musical reste néanmoins profondément tonal, et la musicologie récente refuse encore d'identifier l'importance de son oeuvre à celle de son contemporain Mahler, qui épuise le genre symphonique par un double mouvement d'extension et de décomposition de la forme précisément contraire à l'esthétique sibélienne, d'une concentration proche de l'ascèse (Olin Downes a parlé d'un "monolithe pan-consonnant" à propos de Tapiola). Sibelius évoquera lui-même "la pure eau froide" de sa Sixième Symphonie, aux harmonies modales qui ressuscitent l'ancienne polyphonie grégorienne, publiée en réaction aux "cocktails" musicaux de son temps. Pourtant, rien ne serait plus faux que de voir en Sibelius un musicien réactionnaire. Il hérite certes des genres consacrés par la tradition classique (symphonie et concerto), mais il impose dans la plupart de ses oeuvres orchestrales un contrepoint minimal, une atmosphère chargée reposant sur l'accumulation des strates sonores, et une forme de cyclicité qui contredisent le primat de la mélodie et rendent la suite des métamorphoses harmoniques seule responsable de la tension dramatique. Des trouvailles mélodiques (comme la Deuxième Sérénade pour Violon opus 69b en sol mineur) et des thèmes inoubliables parsèment néanmoins son oeuvre, à l'image de ceux qui inaugurent dans une atmosphère diaphane de vitrail son Concerto pour violon et sa Sixième Symphonie, ou de ceux qui achèvent dans une clameur hymnique certaines de ses symphonies (la Deuxième et la Cinquième en particulier).
sameAs
prov:wasDerivedFrom
dbpprop:deathPlace
schema:birthDate
prov:wasAttributedTo
P100 died in
prov:wasGeneratedBy
schema:deathDate
dbpprop:birthPlace
P98 was born
foaf:name
  • Jean Sibelius
  • Johan Julius Christian Sibelius
foaf:depiction
  • External Image
foaf:gender
  • male
dc:identifier
  • 13899758
  • 20082206
  • 178668
foaf:firstName
  • Jean
  • Johan Julius Christian
P131 is identified by
  • Sibelius, Jean (1865-1957)
P3 has note
  • Jean Sibelius, né le 8 décembre 1865 à Hämeenlinna et mort le 20 septembre 1957 à Järvenpää, près de Helsinki, est un compositeur finlandais de musique classique. Il est, avec Johan Ludvig Runeberg, l'un des Finlandais qui symbolisent le mieux la naissance de l'identité nationale finlandaise, bien qu'il soit suédophone (comme d'ailleurs Runeberg). Johan Christian Julius Sibelius (Janne pour ses amis et Jean, en français, pour son activité musicale) naquit à Hämeenlinna (Tavastehus en suédois) au nord d'Helsinki, dans une famille parlant le suédois, et fit ses études dans une école de langue finnoise. Étudiant en droit, il interrompit ses études avant de les terminer. Il étudia ensuite le violon et la composition au conservatoire d'Helsinki, à Berlin et à Vienne, avec Wegellus (Helsinki), Becker (Berlin) et Karl Goldmark (Vienne) notamment. Il échoua à devenir violoniste dans le Philharmonique de Vienne et de retour à Helsinki en 1892, il y enseigna la théorie musicale. Entre 1900 et 1929, encouragé par ses pairs, et malgré de longues périodes de dépression, il se consacra presque exclusivement à la composition. Dans les années trente, il cessa assez brutalement de composer, notamment en raison du succès du dodécaphonisme et de la musique sérielle, mais aussi vraisemblablement de l'achèvement de sa propre esthétique dans la Septième symphonie et dans Tapiola. Devenu alcoolique, il mourut en 1957 à l'âge de quatre-vingt-onze ans. Outre son Concerto pour violon, qui reste la plus jouée de ses oeuvres, Sibelius est surtout connu pour les sept Symphonies dont il est l'auteur (il en détruisit une huitième). Il composa par ailleurs de nombreux poèmes symphoniques très représentatifs de son style, inspirés par des scènes du Kalevala, épopée nationale finnoise constituée de plusieurs corps de récits. Mais Sibelius, dont on exagère souvent le nationalisme et l'enracinement dans la tradition musicale finlandaise, fut au contraire attentif aux révolutions musicales qui marquèrent l'Europe de son temps, et même si son style demeure profondément original, on peut y entendre l'écho des oeuvres de Wagner, de Debussy ou de Bartók. Ce compositeur, à qui Lucien Rebatet reprochait d'incarner « le plus ennuyeux des musiciens sérieux », et à qui René Leibowitz avait consacré un essai intitulé: "Sibelius, le plus mauvais compositeur du monde", est aujourd'hui considéré comme l'un des plus grands symphonistes du début du XXe siècle. Son langage musical reste néanmoins profondément tonal, et la musicologie récente refuse encore d'identifier l'importance de son oeuvre à celle de son contemporain Mahler, qui épuise le genre symphonique par un double mouvement d'extension et de décomposition de la forme précisément contraire à l'esthétique sibélienne, d'une concentration proche de l'ascèse (Olin Downes a parlé d'un "monolithe pan-consonnant" à propos de Tapiola). Sibelius évoquera lui-même "la pure eau froide" de sa Sixième Symphonie, aux harmonies modales qui ressuscitent l'ancienne polyphonie grégorienne, publiée en réaction aux "cocktails" musicaux de son temps. Pourtant, rien ne serait plus faux que de voir en Sibelius un musicien réactionnaire. Il hérite certes des genres consacrés par la tradition classique (symphonie et concerto), mais il impose dans la plupart de ses oeuvres orchestrales un contrepoint minimal, une atmosphère chargée reposant sur l'accumulation des strates sonores, et une forme de cyclicité qui contredisent le primat de la mélodie et rendent la suite des métamorphoses harmoniques seule responsable de la tension dramatique. Des trouvailles mélodiques (comme la Deuxième Sérénade pour Violon opus 69b en sol mineur) et des thèmes inoubliables parsèment néanmoins son oeuvre, à l'image de ceux qui inaugurent dans une atmosphère diaphane de vitrail son Concerto pour violon et sa Sixième Symphonie, ou de ceux qui achèvent dans une clameur hymnique certaines de ses symphonies (la Deuxième et la Cinquième en particulier).
schema:birthPlace
foaf:isPrimaryTopicOf
schema:deathPlace
foaf:surname
  • Sibelius
is P14 carried out by of
Faceted Search & Find service v1.13.91 as of Apr 05 2017


Alternative Linked Data Documents: ODE     Content Formats:       RDF       ODATA       Microdata      About   
This material is Open Knowledge   W3C Semantic Web Technology [RDF Data]
OpenLink Virtuoso version 07.20.3217 as of Apr 5 2017, on Linux (x86_64-unknown-linux-gnu), Single-Server Edition (62 GB total memory)
Data on this page belongs to its respective rights holders.
Virtuoso Faceted Browser Copyright © 2009-2018 OpenLink Software