About: Hanns Eisler   Goto Sponge  NotDistinct  Permalink

An Entity of Type : ecrm:E21_Person, within Data Space : data.doremus.org associated with source document(s)

Hanns Eisler (6 July 1898 – 6 September 1962) was an Austrian composer. He is best known for composing the national anthem of the German Democratic Republic, for his long artistic association with Bertolt Brecht, and for the scores he wrote for films. The Hochschule für Musik "Hanns Eisler" is named after him.

AttributesValues
type
label
  • Hanns Eisler
comment
  • Hanns Eisler (6 July 1898 – 6 September 1962) was an Austrian composer. He is best known for composing the national anthem of the German Democratic Republic, for his long artistic association with Bertolt Brecht, and for the scores he wrote for films. The Hochschule für Musik "Hanns Eisler" is named after him.
  • Hanns Eisler (6 de julio de 1898 - 6 de septiembre de 1962) fue un compositor alemán y luego austríaco de música clásica europea. Perteneció en un inicio a la Segunda Escuela de Viena, aunque después se sumó (muy libremente) a los postulados del realismo socialista, vinculado a la Nueva objetividad.
  • Hanns Eisler (Leipzig 6 juli 1898 – (Oost-)Berlijn, 6 september 1962) was een Duitse en Oostenrijkse componist. Eisler werd in Leipzig geboren. Zijn vader was de Oostenrijkse filosoof Rudolf Eisler. Het gezin verhuisde in 1901 naar Wenen. Tijdens de Eerste Wereldoorlog diende Eisler als frontsoldaat in het leger van Oostenrijk-Hongarije waarbij hij meerdere malen gewond raakte. Teruggekeerd in Wenen na de Oostenrijkse nederlaag, studeerde hij van 1919 tot 1923 bij Arnold Schönberg. Hij was de eerste leerling van Schönberg die gebruikmaakte van de twaalftoons- of atonale compositietechniek.
  • Hanns Eisler (Leipzig, 6 de julho de 1898 - Berlim, 6 de setembro de 1962) foi um compositor alemão. Com três anos de idade se tranfere para Viena, onde passa a infância e a juventude, tendo sido discípulo de teoria e composição musical de Arnold Schönberg e de Anton Webern. A assim chamada Segunda Escola de Viena, ou Escola de Schönberg, é composta pelo mestre e seus três principais alunos: Webern, Alban Berg e Hanns Eisler, não obstante este último ter composto também em outros estilos ou poéticas musicais. Em 1925, Eisler se tranfere para Berlim, e, em 1933, por sua militância política próxima ao Partido Comunista, se vê obrigado a fugir do nazismo e partir para o Exílio (tendo passado a maior parte do tempo no México e em especial na Califórnia, Estados Unidos). Em 1949, perseguido pel
  • Hanns Eisler (ur. 6 lipca 1898 w Lipsku, zm. 6 września 1962 w Berlinie), kompozytor niemiecki pochodzenia austriackiego. Był synem filozofa austriackiego Rudolfa. Naukę muzyki rozpoczął autodydaktycznie, nie mając stałego dostępu do instrumentu. W I. Wojnie Światowej został zmuszony do służenia w węgierskim oddziale armii austriackiej. Został pare razy zraniony w walce. Po wojnie wstąpił do konserwatorium Wiedeńskiego i, po stwierdzeniu iż jest mu potrzebny ostrzejszy pedagog rozpoczął prywatną naukę w klasie Arnolda Schönberga. Jest obok Albana Berga i Antona Weberna uznany za jednego z najsłynniejszych reprezentantów tzw. szkoły wiedeńskiej i jako pierwszy z kręgu Schönberga przyjął w swoich dziełach pomysł dodekafonii. Z biegiem czasu jednak oddalił się i w teorii i w praktyce od swego
  • Hanns Eisler, né le 6 juillet 1898 à Leipzig, mort le 6 septembre 1962 à Berlin (Est), est un compositeur et théoricien de la musique autrichien, élève d'Arnold Schönberg. Il est notamment connu pour avoir collaboré avec Bertolt Brecht sur plusieurs de ses pièces et mis en musique un grand nombre de ses poèmes. Il a en outre composé la mélodie de l'hymne national de l'ancienne République démocratique allemande, Auferstanden aus Ruinen, sur des vers du poète Johannes R. Becher.
  • Hanns Eisler, laut Taufregister in Leipzig Johannes Eisler (geb. 6. Juli 1898 in Leipzig; gest. 6. September 1962 in Berlin), war ein österreichischer Komponist, der neben seinen musikalischen Werken eine Reihe musiktheoretischer und einflussreicher politischer Schriften, aber auch ein hinterlassen hat.
  • Ханс Э́йслер (также Айслер, нем. Hanns Eisler; 6 июля 1898, Лейпциг, — 6 сентября 1962, Берлин) — немецкий композитор-экспрессионист и общественный деятель, член Немецкой академии искусств, автор музыки гимна ГДР.
  • ハンス・アイスラー(Hanns Eisler, 1898年7月6日 - 1962年9月6日)は、ドイツの作曲家。ライプツィヒ生まれのアシュケナジム・ユダヤ人。 若くして新ウィーン楽派のアントン・ヴェーベルン、アルバン・ベルクとならぶ、アルノルト・シェーンベルクの三人の高弟のひとりとなるが、音楽上、政治上の対立から訣別。次いで、労働運動、共産主義運動に目を向け、劇作家ベルトルト・ブレヒトと協働するようになり、演劇や映画関係の歌曲を数多く残す。 こうして、現代における音楽の社会的機能をきわめて真摯に考察した、音楽上の思想家となった。 ナチス台頭で米国に亡命して難を逃れ、ハリウッドでは映画音楽などでチャールズ・チャップリンらに協力。第二次大戦終結後マッカーシズムで共産主義者の疑いを受け国外追放となる。ベルリンに戻り、ふたつのドイツのうち、ためらわず東ドイツを選んで居を定め、偏狭なスターリニズムと闘い、あるいは妥協しながら独自の音楽をつくる。東ドイツの国歌『廃墟からの復活』の作曲者である。
  • 汉斯·艾斯勒(德语:Hanns Eisler,1898年7月6日-1962年9月6日),犹太人,奥地利反法西斯作曲家、音乐理论家和社会活动家。他是德意志民主共和国国歌《从废墟中崛起》的作曲者,在欧洲乐坛享有盛誉。艾斯勒曾在维也纳音乐学院学作曲,师从勋伯格。1924年获维也纳市创作奖,1925至1933年在柏林音乐高等学校任教。希特勒上台后,他于1933年流亡国外,此间他曾为英国写电影音乐,在纽约新社会研究学校及南加利福尼亚大学任教。1942年在好莱坞从事电影音乐写作,曾担任喜剧大师卓别林的音乐助理。1962年9月6日病逝于东柏林。
  • Hanns Eisler, né le 6 juillet 1898 à Leipzig, mort le 6 septembre 1962 à Berlin-Est, fut un théoricien musical et compositeur germano-autrichien politiquement engagé. Années de jeunesse et formation musicale Hanns Eisler était le troisième enfant du philosophe et savant indépendant (Privatgelehrter) Rudolf Eisler et d'Ida Maria, née Fischer. Son frère, Gerhart Eisler, fut homme politique communiste stalinien. Sa sœur Elfriede joua un rôle éminent dans la création du parti communiste autrichien puis du parti communiste allemand (KPD) sous le pseudonyme militant Ruth Fischer. Elle s'opposa dès 1925, au stalinisme. En 1901, la carrière de Rudolf Eisler amena la famille Eisler à quitter Leipzig pour Vienne. Hanns Eisler grandit dans un environnement bourgeois où la musique et la littérature jouèrent un rôle central. En 1916, Hanns Eisler fut enrôlé dans l'armée austro-hongroise, dans une école d'officiers de réserve près de Prague et ensuite, jusqu'en 1918, il devint soldat dans un régiment hongrois. Plusieurs compositions musicales datent de cette période (i.e. Oratorium Gegen den Krieg). Revenu à Vienne après la défaite, il étudia de 1919 à 1923 avec Arnold Schönberg. Eisler fut le premier élève de Schönberg qui composa en adoptant la technique des douze tons (musique dodécaphonique). Il dédia à Schönberg sa Sonate pour piano op.1. Berlin. Art engagé Dès son enfance Hanns Eisler fut attiré par les idéaux communistes (en partie sous l'influence de sa soeur et son frère) et cet élan marquera sa création musicale. C'est à partir de son installation à Berlin en 1925 que cette tendance vers une musique résolument politique se confirma. Berlin traverse alors un âge d'or pour les arts et les lettres et devient un creuset d'expérimentation dans tous les domaines artistiques et politiques tandis que les années 1925-1929 marquent le retour à une prospérité et à une stabilité relative en Allemagne. Hanns Eisler s'éloigne de la vision musicale sacralisée d'Arnold Schönberg et du post-romantisme qu'il juge « embourgeoisés ». Il s'oriente vers des formes musicales plus populaires, influencées par le jazz et le cabaret. Eisler se rapprocha du parti communiste allemand KPD mais ne sera jamais membre du parti. C'est dans ce contexte que débutera sa collaboration avec Bertolt Brecht lui-même marxiste et « compagnon de route », collaboration qui ne cessera qu'avec la mort de ce dernier en 1956. Hanns Eisler écrivit la musique de plusieurs pièces de Brecht : Die Massname, Die Mutter (d'après un roman de Maxime Gorki de 1907), Galileo, Furcht und Elend des Dritten Reiches, "Die heilige Johanna" Eisler et Brecht ont aussi produit des chants politiques qui ont joué un rôle dans les années agitées de la République de Weimar au début des années 1930. Ainsi, la Solidaritätslied (1932) du premier film parlant « prolétarien » Kuhle Wampe. Il rencontra en 1933 à Paris les comédiens du groupe "Octobre", et mit en musique deux poèmes de Jacques Prévert: "Histoire du cheval" et "Vie de famille". Exil aux USA, 1933-1948 Dès 1933, la musique d'Eisler et la poésie de Brecht furent bannies par le parti nazi. Tous deux firent partie de la génération anti-nazi qui trouva refuge aux États-Unis. Eisler enseigna à la New School University à New York et composa de la musique de chambre expérimentale. Peu avant le début de la Seconde Guerre mondiale, il déménagea à Hollywood et composa la musique de nombreux films (Hangmen Also Die de Fritz Lang, None but the Lonely Heart, The 400 Millions de Joris Ivens) Il écrivit en 1947 l'ouvrage Composing for the Films en collaboration avec Theodor Adorno. Eisler reprit la technique dodécaphonique (un exemple en est sa composition Fourteen ways of describing the Rain en l'honneur du 70e anniversaire d'Arnold Schönberg). Ses deux oeuvres essentielles de ces années sont la monumentale Deutsche Sinfonie (symphonie chorale en 11 mouvements reposant sur des poèmes de Brecht et Ignazio Silone, commencée en 1935
sameAs
prov:wasDerivedFrom
dbpprop:deathPlace
schema:birthDate
prov:wasAttributedTo
P100 died in
prov:wasGeneratedBy
schema:deathDate
dbpprop:birthPlace
P98 was born
foaf:name
  • Hanns Eisler
foaf:depiction
  • External Image
Identifier
  • 326725
foaf:gender
  • male
dc:identifier
  • 13893616
  • 20079039
foaf:firstName
  • Hanns
P131 is identified by
  • Eisler, Hanns (1898-1962)
P3 has note
  • Hanns Eisler, né le 6 juillet 1898 à Leipzig, mort le 6 septembre 1962 à Berlin-Est, fut un théoricien musical et compositeur germano-autrichien politiquement engagé. Années de jeunesse et formation musicale Hanns Eisler était le troisième enfant du philosophe et savant indépendant (Privatgelehrter) Rudolf Eisler et d'Ida Maria, née Fischer. Son frère, Gerhart Eisler, fut homme politique communiste stalinien. Sa sœur Elfriede joua un rôle éminent dans la création du parti communiste autrichien puis du parti communiste allemand (KPD) sous le pseudonyme militant Ruth Fischer. Elle s'opposa dès 1925, au stalinisme. En 1901, la carrière de Rudolf Eisler amena la famille Eisler à quitter Leipzig pour Vienne. Hanns Eisler grandit dans un environnement bourgeois où la musique et la littérature jouèrent un rôle central. En 1916, Hanns Eisler fut enrôlé dans l'armée austro-hongroise, dans une école d'officiers de réserve près de Prague et ensuite, jusqu'en 1918, il devint soldat dans un régiment hongrois. Plusieurs compositions musicales datent de cette période (i.e. Oratorium Gegen den Krieg). Revenu à Vienne après la défaite, il étudia de 1919 à 1923 avec Arnold Schönberg. Eisler fut le premier élève de Schönberg qui composa en adoptant la technique des douze tons (musique dodécaphonique). Il dédia à Schönberg sa Sonate pour piano op.1. Berlin. Art engagé Dès son enfance Hanns Eisler fut attiré par les idéaux communistes (en partie sous l'influence de sa soeur et son frère) et cet élan marquera sa création musicale. C'est à partir de son installation à Berlin en 1925 que cette tendance vers une musique résolument politique se confirma. Berlin traverse alors un âge d'or pour les arts et les lettres et devient un creuset d'expérimentation dans tous les domaines artistiques et politiques tandis que les années 1925-1929 marquent le retour à une prospérité et à une stabilité relative en Allemagne. Hanns Eisler s'éloigne de la vision musicale sacralisée d'Arnold Schönberg et du post-romantisme qu'il juge « embourgeoisés ». Il s'oriente vers des formes musicales plus populaires, influencées par le jazz et le cabaret. Eisler se rapprocha du parti communiste allemand KPD mais ne sera jamais membre du parti. C'est dans ce contexte que débutera sa collaboration avec Bertolt Brecht lui-même marxiste et « compagnon de route », collaboration qui ne cessera qu'avec la mort de ce dernier en 1956. Hanns Eisler écrivit la musique de plusieurs pièces de Brecht : Die Massname, Die Mutter (d'après un roman de Maxime Gorki de 1907), Galileo, Furcht und Elend des Dritten Reiches, "Die heilige Johanna" Eisler et Brecht ont aussi produit des chants politiques qui ont joué un rôle dans les années agitées de la République de Weimar au début des années 1930. Ainsi, la Solidaritätslied (1932) du premier film parlant « prolétarien » Kuhle Wampe. Il rencontra en 1933 à Paris les comédiens du groupe "Octobre", et mit en musique deux poèmes de Jacques Prévert: "Histoire du cheval" et "Vie de famille". Exil aux USA, 1933-1948 Dès 1933, la musique d'Eisler et la poésie de Brecht furent bannies par le parti nazi. Tous deux firent partie de la génération anti-nazi qui trouva refuge aux États-Unis. Eisler enseigna à la New School University à New York et composa de la musique de chambre expérimentale. Peu avant le début de la Seconde Guerre mondiale, il déménagea à Hollywood et composa la musique de nombreux films (Hangmen Also Die de Fritz Lang, None but the Lonely Heart, The 400 Millions de Joris Ivens) Il écrivit en 1947 l'ouvrage Composing for the Films en collaboration avec Theodor Adorno. Eisler reprit la technique dodécaphonique (un exemple en est sa composition Fourteen ways of describing the Rain en l'honneur du 70e anniversaire d'Arnold Schönberg). Ses deux oeuvres essentielles de ces années sont la monumentale Deutsche Sinfonie (symphonie chorale en 11 mouvements reposant sur des poèmes de Brecht et Ignazio Silone, commencée en 1935
schema:birthPlace
foaf:isPrimaryTopicOf
schema:deathPlace
foaf:surname
  • Eisler
is P14 carried out by of
Faceted Search & Find service v1.13.91 as of Apr 05 2017


Alternative Linked Data Documents: ODE     Content Formats:       RDF       ODATA       Microdata      About   
This material is Open Knowledge   W3C Semantic Web Technology [RDF Data]
OpenLink Virtuoso version 07.20.3217 as of Apr 5 2017, on Linux (x86_64-unknown-linux-gnu), Single-Server Edition (62 GB total memory)
Data on this page belongs to its respective rights holders.
Virtuoso Faceted Browser Copyright © 2009-2019 OpenLink Software