About: Jacques Offenbach   Goto Sponge  NotDistinct  Permalink

An Entity of Type : ecrm:E21_Person, within Data Space : data.doremus.org associated with source document(s)

Jacques Offenbach (French pronunciation: ​[ʒak ɔfɛnbak]; German: [ˈɔfn̩bax]; 20 June 1819 – 5 October 1880) was a German-born French composer, cellist and impresario of the romantic period. He is remembered for his nearly 100 operettas of the 1850s–1870s and his uncompleted opera The Tales of Hoffmann. He was a powerful influence on later composers of the operetta genre, particularly Johann Strauss, Jr. and Arthur Sullivan. His best-known works were continually revived during the 20th century, and many of his operettas continue to be staged in the 21st. The Tales of Hoffman remains part of the standard opera repertory.

AttributesValues
type
label
  • Jacques Offenbach
comment
  • Jacques (Jacob) Offenbach est un compositeur et violoncelliste français d'origine allemande, né le 20 juin 1819 à Cologne et mort le 5 octobre 1880 à Paris.
  • Jacques Offenbach (* 20. Juni 1819 in Köln; † 5. Oktober 1880 in Paris) war ein deutsch-französischer Komponist und Cellist. Er gilt als Begründer der modernen Operette als eigenständiges und anerkanntes Genre des Musiktheaters.
  • Jacques Offenbach (Colonia, 20 de junio de 1819 – París, 5 de octubre de 1880) fue un compositor y violonchelista judeoalemán nacido en la Confederación Germánica, convertido al catolicismo y nacionalizado francés, creador de la opereta moderna y de la comedia musical. Fue uno de los compositores más influyentes de la música popular europea del siglo XIX.
  • Jacques Offenbach (Colônia, Alemanha, 20 de junho de 1819 — Paris, França, 5 de outubro de 1880), compositor e violoncelista francês de origem alemã da Era Romântica, foi um paladino da opereta e um precursor do teatro musical moderno.
  • Jacques Offenbach (French pronunciation: ​[ʒak ɔfɛnbak]; German: [ˈɔfn̩bax]; 20 June 1819 – 5 October 1880) was a German-born French composer, cellist and impresario of the romantic period. He is remembered for his nearly 100 operettas of the 1850s–1870s and his uncompleted opera The Tales of Hoffmann. He was a powerful influence on later composers of the operetta genre, particularly Johann Strauss, Jr. and Arthur Sullivan. His best-known works were continually revived during the 20th century, and many of his operettas continue to be staged in the 21st. The Tales of Hoffman remains part of the standard opera repertory.
  • Jacques Offenbach (ur. 20 czerwca 1819 w Kolonii jako Jakob Eberst, zm. 5 października 1880 w Paryżu) – francuski kompozytor niemieckiego pochodzenia. Urodził się jako dziewiąte dziecko w rodzinie niemieckich Żydów. Jego ojciec był kantorem i skrzypkiem w synagodze w Kolonii. W dzieciństwie uczył się gry na wiolonczeli. Rodzice zauważyli talent swojego syna i wysłali go w 1833 na naukę do Konserwatorium Paryskiego mimo uprzedzeń dyrektora Luigiego Cherubiniego, który odrzucał wielu zagranicznych kandydatów. Początkowo zarabiał na życie, występując jako wiolonczelista w paryskiej Opéra-Comique. Wtedy też komponował na wiolonczelę i utwory te dopiero od niedawna, po latach zapomnienia, wprowadzane są do repertuaru przez dzisiejszych wiolonczelistów.
  • Jacques Offenbach, geboren als Jakob Offenbach, (Keulen, 20 juni 1819 — Parijs, 5 oktober 1880) was een Franse componist en cellist van Duits-Joodse afkomst.Hij geldt als een van de scheppers van de operette (een Duitse term die hijzelf nooit gebruikte). Maar hij heeft ook een opera geschreven, die nog steeds repertoire houdt: Les contes d'Hoffmann. Het werd zijn zwanenzang, die bij zijn overlijden nog onvoltooid was.
  • È considerato il padre dell'operetta. Fu anche uno dei più autorevoli compositori di musica popolare nell'Europa del diciannovesimo secolo.
  • Жак Оффенба́х (фр. Jacques Offenbach; 20 июня 1819, Кёльн — 5 октября 1880, Париж) — французский композитор, театральный дирижёр и виолончелист, основоположник и наиболее яркий представитель французской оперетты. И. Соллертинский считал Оффенбаха «одним из одарённейших композиторов XIX века».
  • جاك أوفنباخ (بالفرنسية: Jacques Offenbach) (20 يونيو 1819 في كولونيا - 5 أكتوبر 1880 في باريس) مؤلف موسيقي فرنسي من أصل بروسي. هو مشهور لكتابة حوالي 100 أوبريت ما بين 1850 و 1870 و كذلك أوبرا "حكايات هوفمان". كان له تأثير كبير على المؤلفين الموسيقيين في نوع الأوبريت، خاصة يوهان شتراوس الابن و آرثر سوليفان.
  • ジャック・オッフェンバック(Jacques Offenbach, 1819年6月20日 - 1880年10月5日)は、ドイツ生まれでフランスで活躍(後に帰化)した作曲家、チェリストである。ジャック・オッフェンバックは父親の出身地(ドイツ・フランクフルト近郊のオッフェンバッハ・アム・マイン)からとったペンネームで、本名はヤーコプ・レヴィ・エーベルスト(Jakob Levy Eberst)。オペレッタの原型を作ったといわれ、音楽と喜劇との融合を果たした作曲家である。なお、ドイツ語読みでオッフェンバッハと呼ばれることもある。
  • 雅克·奥芬巴赫(法语:Jacques Offenbach,1819年6月20日-1880年10月5日),出生於德国的法国作曲家。代表作为歌剧《霍夫曼的故事》。 奥芬巴赫1819年出生于德国科隆的一个犹太人家庭,他的父亲是一个出版家兼犹太教堂唱诗班主唱。1833年奥芬巴赫14岁时随家人移居法国,并考入巴黎音乐院,36岁的时候他开设了一家轻歌剧院。但繁重的工作以及频频往返于伦敦、维也纳等地演出使奥芬巴赫患上了多种疾病,终于创作最后一部歌剧时病情恶化去世,享年61岁。奥芬巴赫一生作有大量作品,被后人尊为轻歌剧的奠基人,其轻歌剧情节轻快幽默,曲风优美,多採用当时流行的歌曲、舞曲形式,使作品通俗易懂。奥芬巴赫最出色的几部轻歌剧比当时大多数真正的喜歌剧显示出更持久的力量,这些作品是《天國與地獄序曲》(1858年)和《美丽的海伦》(1864年)等。 1881年作曲家死后上演的《霍夫曼的故事》抒情性较强,可以说是他最优秀的一部作品。
  • Jacques (Jacob) Offenbach est un compositeur et violoncelliste allemand, naturalisé français, né à Cologne le 20 juin 1819 et mort à Paris le 5 octobre 1880. Jacques Offenbach naît en Allemagne en 1819. Son père, Isaac Judas Eberst, est cantor de la synagogue de Cologne. Originaire d'Offenbach am Main près de Francfort, celui-ci adopte le patronyme d'Offenbach vers 1810, en vertu du décret napoléonien du 28 juillet 1808. Le jeune Jacob révèle très jeune ses dons pour le violoncelle, ce qui conduit son père à lui faire poursuivre ses études musicales à Paris. Offenbach étudie le violoncelle au Conservatoire de Paris, où il est admis à titre dérogatoire à l'âge de quatorze ans, et débute parallèlement une carrière de soliste virtuose. Indiscipliné, il quitte l'établissement au bout d'un an pour rejoindre l'orchestre de l'Opéra-Comique, puis devient directeur musical de la Comédie-Française en 1847, grâce au succès d'une série de chansonnettes. En 1855, il crée son propre théâtre, les Bouffes-Parisiens sur les Champs-Élyseés afin qu'y soient exécutées ses propres œuvres. Il travaille entre autre avec les librettistes Henri Meilhac et Ludovic Halévy. Émule de Rossini et de Mozart, il est le créateur de l'opéra-bouffe français, que l'on confondit par la suite avec l'opérette, genre dans lequel il excelle également mais dont on doit la paternité à son rival - et néanmoins ami - le compositeur-interprète Hervé. Parmi la centaine d'oeuvres qu'il compose en 40 ans d'activité, plusieurs sont devenues des classiques du répertoire lyrique, d’Orphée aux Enfers en 1858, son premier grand succès grâce notamment à son « galop » final[1], aux Contes d'Hoffmann, en passant par La Grande-Duchesse de Gérolstein, La Belle Hélène, La Vie parisienne ou Les Brigands (et le fameux « bruit de bottes » des carabiniers arrivant après la bataille). Il meurt dans la nuit du 4 au 5 octobre 1880 à 61 ans des suites de la goutte, quatre mois avant la création des Contes d'Hoffmann, alors en répétitions[2]. Il est enterré au cimetière de Montmartre (division 9) et sa tombe a été réalisée par Charles Garnier. Nombre de partitions ne nous sont pas parvenues. Le 15 juillet 2004, alors qu'on la croyait détruite, la partition d'orchestre de l'opéra fantastique Les Contes d'Hoffmann a été retrouvée dans les archives de l'Opéra national de Paris. Cette partition, créée le 10 février 1881, avait disparu dans l'incendie de la salle Favart, le 25 mai 1887 ; la partition de la version allemande fut également réduite en cendres lors de l'incendie du Ringtheater de Vienne, en décembre 1881, conférant à l'oeuvre une réputation « maudite ». 1839 Pascal et Chambord, comédie d'Anicet-Bourgeois et Édouard Brisebarre (musique de scène et couplets) 1847 Grand Concerto pour violoncelle et orchestre (« Concerto militaire ») 1855 Les Deux Aveugles, opérette (« bouffonerie musicale ») Une nuit blanche, opéra-comique Le Violoneux, opérette (« légende bretonne ») Ba-ta-clan, opérette (« chinoiserie musicale ») (livret de Ludovic Halévy) 1856 Tromb-al-ca-zar, opérette (« bouffonerie musicale ») La Rose de Saint-Flour, opérette Le Financier et le Savetier, opérette-bouffe 1857 Croquefer ou le Dernier des paladins, opérette-bouffe Dragonette, opérette-bouffe Vent du Soir ou L'horrible Festin, opérette-bouffe Une demoiselle en loterie, opérette-bouffe Le Mariage aux lanternes, opérette Les Deux Pêcheurs ou le Lever du soleil, opérette (« bouffonerie musicale ») 1858 La Chatte métamorphosée en femme, opéra-comique en un acte (livret de Eugène Scribe et Mélesville) Mesdames de la Halle, opérette-bouffe Orphée aux Enfers, opéra-bouffe (livret de Ludovic Halévy et Hector Crémieux) 1859 Les Vivandières de la Grande Armée, opérette Geneviève de Brabant, opéra-bouffon 1860 Daphnis et Chloé, opérette Le Papillon, ballet-pantomime Barkouf, opéra-bouffe 1861 La Chanson de Fortunio, opéra-comique (livret d'Halévy et Crémieux) Le Po
sameAs
prov:wasDerivedFrom
dbpprop:deathPlace
schema:birthDate
prov:wasAttributedTo
P100 died in
prov:wasGeneratedBy
schema:deathDate
dbpprop:birthPlace
P98 was born
foaf:name
  • Jacques Offenbach
  • Offenbach
  • Jacob Offenbach
  • G. Offenbach
  • ジャック・オッフェンバック
  • ジャック オッフェンバック
  • オッフェンバック
  • Offenbach Jacob
  • Offenbakku
  • Jakku Offenbakku
foaf:depiction
  • External Image
Identifier
  • 141932
foaf:gender
  • male
dc:identifier
  • 20081457
  • 13898072
foaf:firstName
  • Jacques
  • G.
  • ジャック
  • Jakku
P131 is identified by
  • Offenbach, Jacques (1819-1880)
P3 has note
  • Jacques (Jacob) Offenbach est un compositeur et violoncelliste allemand, naturalisé français, né à Cologne le 20 juin 1819 et mort à Paris le 5 octobre 1880. Jacques Offenbach naît en Allemagne en 1819. Son père, Isaac Judas Eberst, est cantor de la synagogue de Cologne. Originaire d'Offenbach am Main près de Francfort, celui-ci adopte le patronyme d'Offenbach vers 1810, en vertu du décret napoléonien du 28 juillet 1808. Le jeune Jacob révèle très jeune ses dons pour le violoncelle, ce qui conduit son père à lui faire poursuivre ses études musicales à Paris. Offenbach étudie le violoncelle au Conservatoire de Paris, où il est admis à titre dérogatoire à l'âge de quatorze ans, et débute parallèlement une carrière de soliste virtuose. Indiscipliné, il quitte l'établissement au bout d'un an pour rejoindre l'orchestre de l'Opéra-Comique, puis devient directeur musical de la Comédie-Française en 1847, grâce au succès d'une série de chansonnettes. En 1855, il crée son propre théâtre, les Bouffes-Parisiens sur les Champs-Élyseés afin qu'y soient exécutées ses propres œuvres. Il travaille entre autre avec les librettistes Henri Meilhac et Ludovic Halévy. Émule de Rossini et de Mozart, il est le créateur de l'opéra-bouffe français, que l'on confondit par la suite avec l'opérette, genre dans lequel il excelle également mais dont on doit la paternité à son rival - et néanmoins ami - le compositeur-interprète Hervé. Parmi la centaine d'oeuvres qu'il compose en 40 ans d'activité, plusieurs sont devenues des classiques du répertoire lyrique, d’Orphée aux Enfers en 1858, son premier grand succès grâce notamment à son « galop » final[1], aux Contes d'Hoffmann, en passant par La Grande-Duchesse de Gérolstein, La Belle Hélène, La Vie parisienne ou Les Brigands (et le fameux « bruit de bottes » des carabiniers arrivant après la bataille). Il meurt dans la nuit du 4 au 5 octobre 1880 à 61 ans des suites de la goutte, quatre mois avant la création des Contes d'Hoffmann, alors en répétitions[2]. Il est enterré au cimetière de Montmartre (division 9) et sa tombe a été réalisée par Charles Garnier. Nombre de partitions ne nous sont pas parvenues. Le 15 juillet 2004, alors qu'on la croyait détruite, la partition d'orchestre de l'opéra fantastique Les Contes d'Hoffmann a été retrouvée dans les archives de l'Opéra national de Paris. Cette partition, créée le 10 février 1881, avait disparu dans l'incendie de la salle Favart, le 25 mai 1887 ; la partition de la version allemande fut également réduite en cendres lors de l'incendie du Ringtheater de Vienne, en décembre 1881, conférant à l'oeuvre une réputation « maudite ». 1839 Pascal et Chambord, comédie d'Anicet-Bourgeois et Édouard Brisebarre (musique de scène et couplets) 1847 Grand Concerto pour violoncelle et orchestre (« Concerto militaire ») 1855 Les Deux Aveugles, opérette (« bouffonerie musicale ») Une nuit blanche, opéra-comique Le Violoneux, opérette (« légende bretonne ») Ba-ta-clan, opérette (« chinoiserie musicale ») (livret de Ludovic Halévy) 1856 Tromb-al-ca-zar, opérette (« bouffonerie musicale ») La Rose de Saint-Flour, opérette Le Financier et le Savetier, opérette-bouffe 1857 Croquefer ou le Dernier des paladins, opérette-bouffe Dragonette, opérette-bouffe Vent du Soir ou L'horrible Festin, opérette-bouffe Une demoiselle en loterie, opérette-bouffe Le Mariage aux lanternes, opérette Les Deux Pêcheurs ou le Lever du soleil, opérette (« bouffonerie musicale ») 1858 La Chatte métamorphosée en femme, opéra-comique en un acte (livret de Eugène Scribe et Mélesville) Mesdames de la Halle, opérette-bouffe Orphée aux Enfers, opéra-bouffe (livret de Ludovic Halévy et Hector Crémieux) 1859 Les Vivandières de la Grande Armée, opérette Geneviève de Brabant, opéra-bouffon 1860 Daphnis et Chloé, opérette Le Papillon, ballet-pantomime Barkouf, opéra-bouffe 1861 La Chanson de Fortunio, opéra-comique (livret d'Halévy et Crémieux) Le Po
schema:birthPlace
foaf:isPrimaryTopicOf
schema:deathPlace
foaf:surname
  • Jacques Offenbach
  • Offenbach
  • Jacob Offenbach
  • ジャック・オッフェンバック
  • オッフェンバック
  • Offenbach Jacob
  • Offenbakku
  • Jakku Offenbakku
is P14 carried out by of
Faceted Search & Find service v1.13.91 as of Apr 05 2017


Alternative Linked Data Documents: ODE     Content Formats:       RDF       ODATA       Microdata      About   
This material is Open Knowledge   W3C Semantic Web Technology [RDF Data]
OpenLink Virtuoso version 07.20.3217 as of Apr 5 2017, on Linux (x86_64-unknown-linux-gnu), Single-Server Edition (62 GB total memory)
Data on this page belongs to its respective rights holders.
Virtuoso Faceted Browser Copyright © 2009-2018 OpenLink Software