About: Johann Hermann Schein   Goto Sponge  NotDistinct  Permalink

An Entity of Type : ecrm:E21_Person, within Data Space : data.doremus.org associated with source document(s)

Johann Hermann Schein (20 January 1586 – 19 November 1630) was a German composer of the early Baroque era. He was born in Grünhain and died in Leipzig. He was one of the first to import the early Italian stylistic innovations into German music, and was one of the most polished composers of the period.

AttributesValues
type
label
  • Johann Hermann Schein
comment
  • Insieme a Heinrich Schütz e Samuel Scheidt fu il più grande compositore tedesco della prima metà del XVII secolo. Una sua celebre opera è il Banchetto Musicale, composto a Lipsia nel 1617, comprendente diciannove Suites per vari strumenti. Tra le altre raccolte da lui pubblicate si ricordano Cimbalum Sionium, Israelis Brünnlein, Opella Nova I e II e Venus Kräntzelein.
  • Johann Hermann Schein (* 20. Januarjul./ 30. Januar 1586greg. in Grünhain; † 19. Novemberjul./ 29. November 1630greg. in Leipzig) war ein deutscher Komponist und Liedtexter des Frühbarock. Er war von 1616 bis 1630 Thomaskantor.
  • Johann Hermann Schein (20 January 1586 – 19 November 1630) was a German composer of the early Baroque era. He was born in Grünhain and died in Leipzig. He was one of the first to import the early Italian stylistic innovations into German music, and was one of the most polished composers of the period.
  • Johann Hermann Schein (Grünhain, 20 de enero de 1586 - Leipzig, 19 de noviembre de 1630) fue un compositor alemán del período barroco temprano. Fue uno de los primeros músicos que importó las innovaciones estilísticas italianas en la música alemana y uno de los compositores más perfeccionados de su época.
  • Johann Hermann Schein (Grünhain, 20 de junho de 1586 – Leipzig, 19 de novembro de 1630) foi um compositor barroco alemão.
  • Johann Hermann Schein (Grünhain, 20 januari 1586 - Leipzig, 19 november 1630) was een Duits barokcomponist en dichter. Hij was Thomascantor, dat wil zeggen, cantor van de Thomaskirche (Leipzig) van 1616 tot 1630.
  • Johann Hermann Schein est un compositeur allemand et poète né le 20 juin 1586 à Grünhain, aujourd'hui Grünhain-Beierfeld en Saxe et décédé le 19 novembre 1630 à Leipzig.
  • Johann Schein (ur. 20 stycznia 1586 w Grünhain, zm. 19 listopada 1630 w Lipsku) – niemiecki kompozytor epoki baroku. Johann Hermann Schein wprowadził motety chorałowe w monumentalnej formie polichóralnej lub w stylu koncertującym. Był kantorem w kościele św. Tomasza w Lipsku. Wprowadził do muzyki niemieckiej koncerty religijne (niem Geistliche Konzerte). Są to utwory oparte na chorałowym cantus firmus wykorzystujące technikę koncertującą. Schein ustalił pięcioczęściowy cykl suity orkiestrowej: pawana, galiarda, courante, allemande, tripla.
  • Иоганн Герман Шейн, правильнее Шайн (нем. Johann Hermann Schein; 20 января 1586, Грюнхайн (ныне Грюнхайн-Байерфельд), Саксония — 19 ноября 1630, Лейпциг) — немецкий композитор.
  • ヨハン・ヘルマン・シャイン(Johann Hermann Schein, 1586年1月20日 - 1630年11月19日)は、17世紀ドイツの作曲家。同時代に音楽を築いたハインリヒ・シュッツとザムエル・シャイトと合わせて、ドイツ・バロックの3Sと呼ばれる。
  • Johann Hermann Schein (Grünhain, 20 juin 1586 Leipzig, 19 novembre 1630) est un compositeur allemand. À la mort de son père, il rejoint Dresde et son choeur. Il y reçoit une éducation musicale. Entre 1603 et 1607, il étudie à l’École régionale de Pforta, puis entre 1608 et 1612, à l'université de Leipzig. Il devient maître de chapelle à Weimar, puis cantor à la chapelle Saint-Thomas de Leipzig, poste qu'il occupe jusqu'à la fin de sa vie (et qui sera occupé près d'un siècle plus tard par Jean-Sébastien Bach, ce qui vaudra à ce dernier le surnom de cantor de Leipzig). Il devient l'ami d'Heinrich Schütz, mais contrairement à ce dernier, il reste de santé fragile. Sa femme décède des suites des couches de son cinquième enfant (quatre de ces derniers mourront durant l'enfance). Lui-même meurt à l'âge de 44 ans des suites d'une tuberculose et de problèmes rénaux. Sa musique Schein est le premier allemand à s'inspirer des nouveautés de la musique baroque italienne (style concertant, monodie, basse figurée) et à les utiliser dans un contexte luthérien. On note cependant, que contrairement à Schütz, le musicien est resté toute sa vie en Allemagne. Ses premières références sont probablement l'édition allemande du Cento concerti ecclesiastici de Lodovico Viadana. Toujours contrairement à Schütz qui n'écrit que de la musique religieuse, Schein se consacre à parts égales à la musique séculière et à la musique d'église, la quasi-totalité restant vocale. Il est l'auteur des textes profanes. Durant sa vie, il alterne ainsi recueils de musique religieuse et de musique profane, parfois de circonstance, pour certaines festivités. L'inspiration madrigaliste italienne et sa profonde dévotion contraste particulièrement avec d'autres pièces, inspirées de chansons à boire. L'expressivité de certaines de ses oeuvres rejoint le niveau de celles de Schütz. En exemple, on peut citer les motets de Fontaine d'Israël (1623) où le compositeur déclare tenter d'exprimer toute la puissance de la prosodie du texte allemand dans le style madrigal italien. Il n'a écrit qu'un seul recueil de musique instrumentale, son Banchetto musicale datant de 1617. Celui-ci contient 20 suites et variations, et constitue l'un des plus anciens témoignages — et des plus réussis — de cette forme musicale. Les suites sont conçues comme de la musique d'accompagnement pour les dîners à la cour de Weissenfels et de Weimar, et devaient être exécutées sur un ensemble de violes. Elles sont constituées d'une série de danses : pavane, gaillarde, courante pour finir par une allemande. oeuvres religieuses Cymbalum Sionium (1615) Opella nova, geistlicher Concerten (1618) Fontaine d'Israël (1623) Opella nova, ander Theil, geistlicher Concerten (1626) Cantional oder Gesangbuch Augspurgischer Confession (1627, 1645) oeuvres profanes Venus Kräntzlein (1609) Musica boscareccia (1621, 1626, 1628) Diletti pastorali, Hirten Lust (1624) Studenten-Schmauss (1626) oeuvres intrumentales Banchetto musicale (1617)
  • MUSICIEN ET POETE
sameAs
prov:wasDerivedFrom
dbpprop:deathPlace
schema:birthDate
prov:wasAttributedTo
P100 died in
prov:wasGeneratedBy
schema:deathDate
P98 was born
foaf:name
  • Johann Hermann Schein
foaf:depiction
  • External Image
foaf:gender
  • male
dc:identifier
  • 13548360
  • 20125735
  • 173483
foaf:firstName
  • Johann Hermann
P131 is identified by
  • Schein, Johann Hermann (1586-1630)
P3 has note
  • Johann Hermann Schein (Grünhain, 20 juin 1586 Leipzig, 19 novembre 1630) est un compositeur allemand. À la mort de son père, il rejoint Dresde et son choeur. Il y reçoit une éducation musicale. Entre 1603 et 1607, il étudie à l’École régionale de Pforta, puis entre 1608 et 1612, à l'université de Leipzig. Il devient maître de chapelle à Weimar, puis cantor à la chapelle Saint-Thomas de Leipzig, poste qu'il occupe jusqu'à la fin de sa vie (et qui sera occupé près d'un siècle plus tard par Jean-Sébastien Bach, ce qui vaudra à ce dernier le surnom de cantor de Leipzig). Il devient l'ami d'Heinrich Schütz, mais contrairement à ce dernier, il reste de santé fragile. Sa femme décède des suites des couches de son cinquième enfant (quatre de ces derniers mourront durant l'enfance). Lui-même meurt à l'âge de 44 ans des suites d'une tuberculose et de problèmes rénaux. Sa musique Schein est le premier allemand à s'inspirer des nouveautés de la musique baroque italienne (style concertant, monodie, basse figurée) et à les utiliser dans un contexte luthérien. On note cependant, que contrairement à Schütz, le musicien est resté toute sa vie en Allemagne. Ses premières références sont probablement l'édition allemande du Cento concerti ecclesiastici de Lodovico Viadana. Toujours contrairement à Schütz qui n'écrit que de la musique religieuse, Schein se consacre à parts égales à la musique séculière et à la musique d'église, la quasi-totalité restant vocale. Il est l'auteur des textes profanes. Durant sa vie, il alterne ainsi recueils de musique religieuse et de musique profane, parfois de circonstance, pour certaines festivités. L'inspiration madrigaliste italienne et sa profonde dévotion contraste particulièrement avec d'autres pièces, inspirées de chansons à boire. L'expressivité de certaines de ses oeuvres rejoint le niveau de celles de Schütz. En exemple, on peut citer les motets de Fontaine d'Israël (1623) où le compositeur déclare tenter d'exprimer toute la puissance de la prosodie du texte allemand dans le style madrigal italien. Il n'a écrit qu'un seul recueil de musique instrumentale, son Banchetto musicale datant de 1617. Celui-ci contient 20 suites et variations, et constitue l'un des plus anciens témoignages — et des plus réussis — de cette forme musicale. Les suites sont conçues comme de la musique d'accompagnement pour les dîners à la cour de Weissenfels et de Weimar, et devaient être exécutées sur un ensemble de violes. Elles sont constituées d'une série de danses : pavane, gaillarde, courante pour finir par une allemande. oeuvres religieuses Cymbalum Sionium (1615) Opella nova, geistlicher Concerten (1618) Fontaine d'Israël (1623) Opella nova, ander Theil, geistlicher Concerten (1626) Cantional oder Gesangbuch Augspurgischer Confession (1627, 1645) oeuvres profanes Venus Kräntzlein (1609) Musica boscareccia (1621, 1626, 1628) Diletti pastorali, Hirten Lust (1624) Studenten-Schmauss (1626) oeuvres intrumentales Banchetto musicale (1617)
  • MUSICIEN ET POETE
schema:birthPlace
foaf:isPrimaryTopicOf
schema:deathPlace
foaf:surname
  • Schein
is P14 carried out by of
Faceted Search & Find service v1.13.91 as of Apr 05 2017


Alternative Linked Data Documents: ODE     Content Formats:       RDF       ODATA       Microdata      About   
This material is Open Knowledge   W3C Semantic Web Technology [RDF Data]
OpenLink Virtuoso version 07.20.3217 as of Apr 5 2017, on Linux (x86_64-unknown-linux-gnu), Single-Server Edition (62 GB total memory)
Data on this page belongs to its respective rights holders.
Virtuoso Faceted Browser Copyright © 2009-2018 OpenLink Software