About: Luciano Berio   Goto Sponge  NotDistinct  Permalink

An Entity of Type : ecrm:E21_Person, within Data Space : data.doremus.org associated with source document(s)

Luciano Berio, Cavaliere di Gran Croce OMRI (October 24, 1925 – May 27, 2003) was an Italian composer. He is noted for his experimental work (in particular his 1968 composition Sinfonia and his series of virtuosic solo pieces titled Sequenza) and also for his pioneering work in electronic music.

AttributesValues
type
label
  • Luciano Berio
comment
  • Luciano Berio (* 24. Oktober 1925 in Oneglia; † 27. Mai 2003 in Rom) war ein italienischer Komponist, bekannt für seine experimentellen Kompositionen und als einer der Pioniere der elektronischen Musik.
  • Luciano Berio (Imperia, 24 de octubre de 1925 - Roma, 27 de mayo de 2003) fue un compositor italiano clásico y uno de los principales representantes de la vanguardia musical europea. Es reconocido por su trabajo en la música experimental, particularmente su Sinfonía para orquesta, y también fue un pionero en la música electrónica.
  • Luciano Berio (Oneglia, 24 de Outubro de 1925 - Roma, 27 de Maio de 2003) foi um compositor italiano do período do vanguardismo na música, destacando-se, sobretudo, no domínio da música experimental.
  • Luciano Berio (Oneglia, 24 oktober 1925 – Rome, 27 mei 2003) was een Italiaans componist. Hij was van 1950 tot 1964 getrouwd met de Amerikaanse sopraan Cathy Berberian, voor wie hij een aantal stukken componeerde, waaronder Circles, Sequenza III, Visage en Récital.
  • Luciano Berio (né le 24 octobre 1925 à Oneglia, une frazione de la commune d'Imperia, en Ligurie et mort le 27 mai 2003 à Rome). Berio est réputé pour ses travaux expérimentaux et son travail de pionnier dans la musique électroacoustique.
  • Luciano Berio (ur. 24 października 1925 w Oneglii, zm. 27 maja 2003 w Rzymie) – włoski kompozytor doby powojennej awangardy, słynący ze swoich muzycznych eksperymentów i działalności w zakresie muzyki elektronicznej. Zwrócił na siebie uwagę także swoimi transkrypcjami dzieł innych kompozytorów różnych epok – od Henry’ego Purcella po Igora Strawinskiego oraz inspirowaniem się dziełami filozoficznymi, literackimi, poetyckimi, Biblią aż po utwory Jamesa Joyce’a.
  • Luciano Berio, Cavaliere di Gran Croce OMRI (October 24, 1925 – May 27, 2003) was an Italian composer. He is noted for his experimental work (in particular his 1968 composition Sinfonia and his series of virtuosic solo pieces titled Sequenza) and also for his pioneering work in electronic music.
  • Луча́но Бе́рио (итал. Luciano Berio; 24 октября 1925, Империя — 27 мая 2003, Рим) — итальянский композитор.
  • لوتشيانو بيريو كافالييري دي غران كروتشي (24 أكتوبر 1925 - 27 مايو 2003) ملحن إيطالي. يعرف بعمله التجريبي (ولا سيما تأليفه لسينفونيا 1968 أصوات و أوركسترا و سلسلة مرقمة من القطع الموسيقية الفردية المعروفة باسم سيكينزا) و كذلك لعمله الرائد في الموسيقى الالكترونية.
  • ルチアーノ・ベリオ(Luciano Berio, 1925年10月24日 - 2003年5月27日)は、イタリアの現代音楽の作曲家。
  • 卢西亚诺·贝里奥(意大利语:Luciano Berio,1925年10月24日-2003年5月27日),意大利作曲家。曾与马代尔纳共建电子音乐实验室。后来应米约之邀赴美国加州任教。返欧后在巴黎等地从事音乐研究。2003年在罗马去世。 贝里奥是20世纪下半叶很重要的一位先锋派作曲家,他的音乐风格结合了序列主义、电子音乐、机遇音乐、以及“拼贴”手法,作品中常有摘用前人名作的例子。同时他也没有远离意大利的歌剧传统,曾改编过很多前辈大师的作品。他续完的新版本普契尼《图兰朵》于2002年首演。
  • Luciano Berio, né le 24 octobre 1925 à Oneglia en Italie et décédé le 27 mai 2003 à Rome, était un compositeur italien réputé pour ses travaux expérimentaux et son travail de pionnier dans la musique électroacoustique. Son père et son grand-père étaient des organistes qui lui apprirent le piano. De 1946 à 1951, Luciano Berio étudia au Conservatoire Giuseppe Verdi de Milan chez Giulio Cesare Paribeni (contrepoint) et Giorgio Federico Ghedini (composition). C'est à cette époque qu'il découvre les compositeurs modernes : les viennois, Bartok, Stravinski, Paul Hindemith ou Darius Milhaud. Blessé à la main, il ne peut continuer ses études de piano et gagne sa vie comme accompagnateur de classes de chant. Il fait ainsi la connaissance de la soprano américaine Cathy Berberian qu'il épousa en 1950. Ils restèrent mariés jusqu'en 1964. En 1951, il se rendit aux États-Unis à Tanglewood pour étudier chez Luigi Dallapiccola qui poussa son intérêt vers les principes du sérialisme. Il participa aux Ferienkurse für Neue Musik à Darmstadt où il fit la connaissance de Pierre Boulez, Karlheinz Stockhausen, György Ligeti et Mauricio Kagel. Il commença à s’intéresser à la musique électronique et fonda en 1954 à Milan le « Studio di Fonologia Musicale » avec Bruno Maderna. Il y invita de nombreux compositeurs comme Henri Pousseur et John Cage. Entre autre, il devint éditeur d’une revue consacrée à la musique expérimentale, les Incontri Musicali. En 1960, il retourna à Tanglewood et, à l'invitation de Darius Milhaud en 1962, il devint professeur au Mills College à Oakland, Californie. À partir de 1965, il enseigna à l'Université de Harvard et à la Juilliard School of Music où il fonda le Juilliard Ensemble qui se consacre à la musique contemporaine (New York, 1967). En 1966, il gagne le « Prix Italia » pour son oeuvre Laborintus II. En 1968 sera présentée au public son oeuvre la plus marquante, la Sinfonia. En 1972, il retourna en Italie pour s'installer à Rome. De 1974 à 1980, il fut directeur du département d’acoustique de l’IRCAM à Paris. À Florence, il fonda, en 1987, le Tempo Reale, un centre de même orientation que l'IRCAM. De 1994 à 2000, il fut compositeur en résidence à Harvard. Il y composa jusqu’à la fin de sa vie. 1961 : Passagio 1965 : Laborintus II 1970 : Opera 1978 : La vera storia 1984 : Un re in ascolto 1949 : Concertino pour claviers, violons, violoncelle, harpe et cordes 1954 : Nones 1955 : Allelujah 1958 : Divertimento, en collaboration avec Bruno Maderna 1959 : Tempi concertati 1959 : Chemins I 1969 : Chemins II 1974 : Points on the Curve to Find... pour piano et 20 instruments 1975 : Chemins III 1977 : Concerto pour deux pianos et orchestre et Concerto pour piano et orchestre 1981 : Corale 1997 : Alternatim double concerto pour clarinette et alto
sameAs
prov:wasDerivedFrom
dbpprop:deathPlace
schema:birthDate
prov:wasAttributedTo
P100 died in
prov:wasGeneratedBy
schema:deathDate
dbpprop:birthPlace
P98 was born
foaf:name
  • Luciano Berio
foaf:depiction
  • External Image
Identifier
  • 15728
foaf:gender
  • male
dc:identifier
  • 13891404
  • 20085127
foaf:firstName
  • Luciano
P131 is identified by
  • Berio, Luciano (1925-2003)
P3 has note
  • Luciano Berio, né le 24 octobre 1925 à Oneglia en Italie et décédé le 27 mai 2003 à Rome, était un compositeur italien réputé pour ses travaux expérimentaux et son travail de pionnier dans la musique électroacoustique. Son père et son grand-père étaient des organistes qui lui apprirent le piano. De 1946 à 1951, Luciano Berio étudia au Conservatoire Giuseppe Verdi de Milan chez Giulio Cesare Paribeni (contrepoint) et Giorgio Federico Ghedini (composition). C'est à cette époque qu'il découvre les compositeurs modernes : les viennois, Bartok, Stravinski, Paul Hindemith ou Darius Milhaud. Blessé à la main, il ne peut continuer ses études de piano et gagne sa vie comme accompagnateur de classes de chant. Il fait ainsi la connaissance de la soprano américaine Cathy Berberian qu'il épousa en 1950. Ils restèrent mariés jusqu'en 1964. En 1951, il se rendit aux États-Unis à Tanglewood pour étudier chez Luigi Dallapiccola qui poussa son intérêt vers les principes du sérialisme. Il participa aux Ferienkurse für Neue Musik à Darmstadt où il fit la connaissance de Pierre Boulez, Karlheinz Stockhausen, György Ligeti et Mauricio Kagel. Il commença à s’intéresser à la musique électronique et fonda en 1954 à Milan le « Studio di Fonologia Musicale » avec Bruno Maderna. Il y invita de nombreux compositeurs comme Henri Pousseur et John Cage. Entre autre, il devint éditeur d’une revue consacrée à la musique expérimentale, les Incontri Musicali. En 1960, il retourna à Tanglewood et, à l'invitation de Darius Milhaud en 1962, il devint professeur au Mills College à Oakland, Californie. À partir de 1965, il enseigna à l'Université de Harvard et à la Juilliard School of Music où il fonda le Juilliard Ensemble qui se consacre à la musique contemporaine (New York, 1967). En 1966, il gagne le « Prix Italia » pour son oeuvre Laborintus II. En 1968 sera présentée au public son oeuvre la plus marquante, la Sinfonia. En 1972, il retourna en Italie pour s'installer à Rome. De 1974 à 1980, il fut directeur du département d’acoustique de l’IRCAM à Paris. À Florence, il fonda, en 1987, le Tempo Reale, un centre de même orientation que l'IRCAM. De 1994 à 2000, il fut compositeur en résidence à Harvard. Il y composa jusqu’à la fin de sa vie. 1961 : Passagio 1965 : Laborintus II 1970 : Opera 1978 : La vera storia 1984 : Un re in ascolto 1949 : Concertino pour claviers, violons, violoncelle, harpe et cordes 1954 : Nones 1955 : Allelujah 1958 : Divertimento, en collaboration avec Bruno Maderna 1959 : Tempi concertati 1959 : Chemins I 1969 : Chemins II 1974 : Points on the Curve to Find... pour piano et 20 instruments 1975 : Chemins III 1977 : Concerto pour deux pianos et orchestre et Concerto pour piano et orchestre 1981 : Corale 1997 : Alternatim double concerto pour clarinette et alto
schema:birthPlace
foaf:isPrimaryTopicOf
schema:deathPlace
foaf:surname
  • Berio
is P14 carried out by of
Faceted Search & Find service v1.13.91 as of Apr 05 2017


Alternative Linked Data Documents: ODE     Content Formats:       RDF       ODATA       Microdata      About   
This material is Open Knowledge   W3C Semantic Web Technology [RDF Data]
OpenLink Virtuoso version 07.20.3217 as of Apr 5 2017, on Linux (x86_64-unknown-linux-gnu), Single-Server Edition (62 GB total memory)
Data on this page belongs to its respective rights holders.
Virtuoso Faceted Browser Copyright © 2009-2019 OpenLink Software